Non categorisé, QUIGP

Sur quoi planchons-nous ?

QUIGP : quartier universitaire international du Grand Paris. Un projet aussi long à dire qu’ambitieux. Si le projet s’implante sur un territoire, précis (le territoire de la Plaine Commune s’étendant entre Saint-Ouen, Aubervilliers et Saint Denis), il nous faut imaginer quelque chose de chose de plus fondamental : une nouvelle expérience de vie étudiante. C’est dans un contexte de renforcement de l’attractivité universitaire internationale que se situe le projet. En 2020, le Grand Paris (qui ne sera sans doute plus qu’une expression vaporeuse) se verra doté d’une deuxième cité internationale mais cette fois-ci plus ouverte sur le territoire dans lequel elle prend place. Nombreuses ont été les personnes à déjà travailler dessus et de multiples propositions dessinent déjà les contours de ce quartier dont la problématique principale concerne les conditions d’accueil des étudiants étrangers en France.

 

Quelques chiffres pour vous donner le tournis :

  • 5 000 logements
  • 20 000m² de services et d’équipements culturels et sportifs ouverts aux habitants
  • 75% d’étudiants étrangers
  • 300€ de loyer mensuel moyen par étudiant
  • 5 équipements rayonnants : Learning center, Salle de pratiques culturelles et artistiques, Pôle d’accueil international, Career center, Pôle de santé.
  • 3 sites d’implantation connectés par un réseau de mobilités douces et de transports en commun
  • A 30 minutes des principaux sites universitaires franciliens en transports en commun

Ce prochain quartier universitaire international a pour but d’être un vecteur de développement pour ce territoire en pleine mutation (c’est un ballet de grues là-bas !). La rénovation de l’enseignement supérieur parisien passe également par une anticipation des nouveaux comportements sociétaux et urbains au sein même d’une expérience étudiante.

 

Mais dans tout ça, quel est notre objectif ? Celui de donner du corps à tout ces petits chiffres, de leur donner du maintien et une logique à toute épreuve. Avec tous ces équipements, pleins de choses sont à imaginer et les directions vers lesquelles se diriger doivent être précises : ouvrir le quartier aux riverains, favoriser la rencontre entre étudiants étrangers et habitants du territoire, accueillir les étudiants et leur faire découvrir la culture française, valoriser la diversité culturelle et liens inter-culturels, les accompagner dans la réalisation de leur projet universitaire et professionnel le tout dans un bain de création artistique en lien avec les dynamiques locales. Autant de pistes, qui si elles se concrétisent correctement, fera du QUIGP un exemple.