Territoires et clusters

L’équipe Territoires et Clusters

Les étudiants du projet Territoires et Clusters.

Cassandra Franke, étudiante en finance d’entreprise
J’ai rejoint le Centre Michel Serres pour la première partie de mon année de césure. La finance n’étant pas la finalité de mon parcours, j’ai décidé de m’orienter vers le domaine de l’innovation et des start-up. Je vois donc mon expérience au CMS comme un tremplin pour la suite de mes études et le début de ma carrière.

Pauline Sy,
J’ai effectué l’ensemble de mon cursus à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne qui s’est achevé avec un m2 recherche en économie internationale. J’ai un intérêt assez particulier pour les technologies du numérique et les politiques de développement. Ayant acquis un certain bagage théorique à l’université, le centre Michel Serres m’a semblé être une bonne manière d’assurer la transition entre monde universitaire et professionnel. De plus, la possibilité de travailler au sein d’un groupe pluridisciplinaire et ainsi de me confronter à différentes méthodes de travail et d’apprentissage m’a beaucoup attiré. Sinon, je suis une grande amoureuse des voyages, de la salsa et des pâtes au pesto !

Nicolas Ernould, étudiant en école d’ingénieur et responsable post-it
Après cinq années d’études dans le monde scientifique, le Centre Michel est aujourd’hui pour moi une occasion d’entrevoir de nouveaux horizons. En passant de l’Université Pierre et Marie Curie aux Arts et Métiers, des équations aux dérivées partielles aux moteurs asynchrones, des fluides Newtoniens aux matériaux composites, et j’en passe,.. Je suis néanmoins resté de la théorie à la théorie. Ainsi, c’est à travers l’univers des clusters et des réseaux d’entreprises que je m’apprête à découvrir cette “folle” collaboration entre toutes les disciplines possibles afin de prendre du recul; et préparer au mieux mon entrée dans le monde professionnel !

Philibert Marquis,
Diplômé en Génie Civil et en économie de la construction, étudiant de Master 2 à l’école d’architecture de Paris-La-Villette, je termine mes études en me passionnant pour les questions économiques et leurs rapports avec le développement des territoires. C’est cette vision d’architecte urbaniste que je vais apporter au projet Clusters.

Gauthier Balkan, élève ingénieur
Après avoir passé 6 ans a étudier les écrous et les engrenages : eh oui première et terminale S avec option science de l’ingénieur, suivit de deux magnifiques années de classes préparatoires et de deux ans à l’école des Arts et Métiers, je me suis dit que la routourne devait tourner. J’ai ainsi choisi le cursus Michel Serres pour enfin côtoyer et travailler avec des étudiants ayant des connaissances et un savoir totalement différents du miens, afin de me préparer au mieux mon insertion dans la vie active.
Sinon, j’aime beaucoup le sport #boxe #foot et j’adore le café corsé, serré, fort et noir.

Kyung Myung Kim, étudiant en économie international
Bah moi j’aime le thé, mais ce n’est pas ce qui m’a poussé à intégrer heSam Université. Le Centre Michel Serres va de pair avec ma formation d’hier (à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en Eco Inter). Il me permet de voir de nouveaux horizons, de créer de l’innovation, ce qui n’est pas facile au Panthéon. On se sent entrepreneur et tout ça peut faire peur. Mais on y arrive avec beaucoup d’ardeur et un peu de bon coeur.

Guillaume Mazimann, juriste
Après un cursus juridique, j’ai intégré le Centre Michel Serres dans le but de suivre le diplôme Michel Serres. Disposant d’un solide bagage juridique suite à un Master 1 en Droit Public général à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le Centre Michel Serres est l’occasion pour moi de découvrir d’autres disciplines et de sortir du milieu juridique. Particulièrement intéressé par l’interdisciplinarité au cœur de la formation, je travaille sur le projet: Développement d’une plateforme de services innovants pour les pôles/ clusters et groupements d’entreprises. Travailler sur ce projet est une expérience enrichissante et formatrice, tant sur la forme du projet à travers l’apprentissage du travail en groupe, que sur le fond du projet à travers la compréhension et la réflexion que nécessite le sujet.

Léo Rio,
A la fois intrigué par l’apprentissage interdisciplinaire ou transdisciplinaire, et le fonctionnement en groupes autour de projets proposé au Centre Michel Serres, j’ai choisi de suivre un enseignement expérimental au sein de l’établissement HéSAM.
En préparant le diplôme du CMS, ma formation initiale (BTS Commerce international, licencié en Histoire de l’art à l’université Paris 1) pourra trouver des perspectives et j’aimerais élargir mon champ de compétences par des stages dans le domaine culturel et artistique.

Sarah Laaroussi, étudiante en art
Sensible aux questions du design, de la tradition, du patrimoine, et des savoirs (matériels ou immatériels) je m’intéresse particulièrement aux techniques artisanales. Je suis convaincue aujourd’hui que les réponses du futur ; faites de la fusion des connaissances interdisciplinaires, doivent être nourries des questions du passé. C’est pourquoi je suis heureuse de participer aux projets d’innovation du centre Michel Serres, et de décaler les idées de mes partenaires !